« Le sens de l’hospitalité au cœur de l’entreprise favorise des relations interculturelles fluides et efficaces ! »

« Le temps se gère,  se vit et se pense différemment selon notre culture. Pour les Occidentaux, il est linéaire. C’est une ressource qu’il faut savoir employer avec parcimonie – Time is money….  Au contraire, pour les Orientaux, le temps est cyclique : il ne disparaît pas, il revient, la vie est une grande roue qui tourne et les situations qui la composent se représentent et nous permettent d’apprendre, de nous améliorer – si je n’ai pas le temps de le faire aujourd’hui je le ferai demain. Si je n’ai pas le temps de le faire demain, mon fils le fera pour moi – un dicton qui illustre bien la philosophie chinoise. Imaginez donc en entreprise ce que ces différentes conceptions du temps peuvent donner en mode gestion projet ! Voilà un exemple type des situations pour lesquelles j’interviens. »   

Évelyne travaille pour les Galeries Lafayette. Elle y accompagne notamment les managers dans la gestion d’équipes multiculturelles. Elle raconte : un cadre supervisait 7 nationalités différentes, « des malentendus liés aux différences culturelles empêchaient la bonne marche de l’équipe. Réunion avortée, planning non respecté, il fallait aplanir ces différences ». Évelyne organise des jeux de rôle. « On fait comprendre à A que la stratégie de B n’est pas moins intéressante que la sienne. » Ils prennent conscience que l’autre pense différemment, que ce qui peut les gêner a priori peut se révéler plus enrichissant si on adopte un esprit ouvert ! « On passe ainsi de l’ethno et l’égocentrisme au polycentrisme. »

Évelyne conte d’une voix joyeuse son travail, son parcours, ses origines. Dans les yeux, une étincelle.

Cultures et savoir-vivre du monde entier

Journaliste, communicante, chargée des relations presse, organisatrice d’événements, spécialiste de l’art de vivre, formatrice, c’est dans son parcours familial qu’elle puise la sève nécessaire à son nouveau métier : consultante dans l’accueil et les relations culturelles professionnelles. « Avec mes parents, nous découvrions la culture de notre pays d’accueil par les chansons, les danses, la musique, mais aussi par la langue et la littérature, et beaucoup par la cuisine, ses ingrédients, ses parfums, ses saveurs et les rites de partage et de convivialité autour du repas que nous apprenions à préparer », continue-t-elle.  Enfant de diplomate puis correspondante et consultante, Évelyne a vécu dans plus de 15 pays sur les 5 continents : l’interculturel pour elle est un état d’esprit, un mode de vie plus qu’une matière étudiée !

L’accueil, c’est l’âme de l’entreprise

Son travail comprend plusieurs volets. Le premier concerne l’accueil. Celui notamment dédié spécifiquement aux clientèles étrangères, une clientèle exigeante et très sollicitée. « Il est le reflet des valeurs et de la mission de l’entreprise. Il ne peut pas être standard, c’est impossible. Je veux remettre l’hospitalité au cœur de l’entreprise. Quand on accueille correctement les individus dans un magasin, une entreprise, cela signifie que l’entreprise a une âme. La rencontre se travaille, se réfléchit, se concrétise », explique Évelyne. Haro sur le SBAM : Sourire, Bonjour, Au revoir, Merci. « L’accueil, l’hospitalité comme culture d’entreprise – et non comme fonction – a un impact positif sur toute l’entreprise. Quand les salariés développent la culture de l’accueil, on minimise les risques psychosociaux. »

Management interculturel

Le deuxième volet de son travail : le management interculturel. Un dirigeant lance une filiale à l’étranger, une entreprise Franco-Algérienne cherche à optimiser le « travailler ensemble », une équipe de plusieurs nationalités à faire fonctionner : Évelyne apporte des clés de compréhensions. C’est que les hommes, leurs cultures, leurs rites : elle les connaît.

Évelyne est née en Libye. Ses parents sont Italiens, nés respectivement au Maroc et en Tunisie (alors sous protectorat français). Sa mère étudie en Français et devient diplomate française. Évelyne vit en Libye, puis en Italie, en Iran, en Irak, au Koweït, au Mali, en Honduras, au Mexique, et elle trace son chemin. Ce sera l’Irlande, puis le Cambodge, le sud-ouest de la France, le Canada et depuis 7 ans elle est de retour en France.

 

L’art de vivre, une nouvelle direction

Dans le Sud-Ouest, elle s’occupe des relations presse. Elle travaille à l’Interprofession des vins du Sud-Ouest, ensuite à l’Institut National des Appellations d’Origine – INAO et d’autres. « Je découvre un monde merveilleux, des univers liés au savoir-faire humain allié au climat et au terroir. Je réalise que ma famille m’a toujours préparé à cela. » Évelyne s’intéresse à la culture, aux vins, aux produits. C’est tout naturellement qu’elle se met à remplir les rubriques « Art de vivre » des journaux. « L’art de vivre suppose de s’intéresser aux histoires de chaque chose. » Parallèlement, elle continue son travail d’attachée de presse. Un bon souvenir, son poste à l’Office du tourisme de Toulouse, « j’avais carte blanche sur les destinations à promouvoir, le bonheur ! ». Puis ses parents sont catapultés à Paris, le ministre des Finances a mis fin aux contrats des diplomates. Elle les rejoint quelque temps avant de convoler avec un Caribou, direction le Québec. Là-bas, elle écrit pour Voir, un journal de référence culturel. Elle devient chroniqueuse puis rédactrice en chef d’un magazine d’Art de vivre. « Mon idée : partager un repas dans une famille d’origine étrangère. Le lecteur découvrait une façon de vivre, de penser. » Italien, Mauricien, Haïtien, elle se balade d’une communauté à l’autre, « mes chroniques ont remporté un beau succès », confie-t-elle, ravie.

 

L’expérience du monde au service des autres

En 2012, les contraintes familiales l’obligent à se réinstaller en France. Elle choisit alors de former les employés et les cadres à l’accueil de la clientèle étrangère. Elle décroche un contrat avec les Galeries Lafayette très prisées par les touristes étrangers. Très vite elle accompagne les managers et leurs équipes internationales et elle étend son métier au travail de l’accueil en général. Accueil des touristes, bien-être au travail, aide à l’export, installation à l’étranger ou travail avec des équipes multiculturelles. Évelyne continue de déployer avec naturel et passion l’éventail de son expérience acquise dans le monde entier.